Une brillante victoire !

Même si le décalage horaire avec la Nouvelle-Zélande ne facilite pas les choses à ceux qui souhaitent se réunir autour d’une bonne pizza pour regarder les matchs de l’équipe de France, j’étais de ceux qui pour rien au monde n’auraient raté ce quart-de-finale contre nos meilleurs ennemis anglais. Cette brillante victoire 19 à 12, c’était celle du coeur. Et il en aura fallu, tout comme un mental d’acier, pour répondre aux nombreuses critiques journalistiques de ces dix derniers jours et ne pas être comparée, comme certains le faisaient déjà, à l’indigne équipe de France de football en Afrique du Sud. Nos Bleus rugbymen ne sont pas faits du même bois, j’en ai toujours été convaincu. Ils ont su réagir et ont livré une bataille sans merci pour accéder au dernier carré de la compétition.

Le match de ce matin face à l’équipe d’Angleterre m’a tellement fait plaisir que j’ai décidé de prendre la plume, ou plutôt le clavier, pour partager avec vous cette passion du rugby, même depuis l’Arménie !

Au Plessis-Robinson, cette passion du ballon ovale, nous la faisons vivre concrètement puisque, vous le savez, nous accueillerons très bientôt le Racing rugby au Parc des sports. Je sais que cette arrivée est très attendue par beaucoup d’entre vous. Les travaux du futur centre d’entraînement du Racing avancent bien : l’installation de chantier est terminée tout comme les terrassements. Le bâtiment du centre d’entraînement et les bureaux sont en cours de construction et nous serons livrés sans doute en juin 2012.

Quand au bâtiment du centre d’hébergement de l’école de rugby, il devrait être fin prêt à la rentrée 2012.

Ce centre d’entraînement comprendra un terrain en herbe, un terrain synthétique, une salle de musculation ou encore trois piscines pour la récupération. Un autre bâtiment abritera, lui, le siège social et un troisième, plusieurs appartements pour les jeunes en formation.

J’en profite aussi pour rappeler à tous nos amis sportifs que le rugby ne s’installe pas au Plessis-Robinson au détriment des autres sports : nous gardons la même volonté et la même attention pour tous les sports pratiqués dans notre ville.

Dans l’attente d’accueillir nos rugbymen en ciel et blanc, encourageons les pour qu’ils retrouvent les automatismes qui l’année dernière les ont révélé comme des prétendants au Bouclier de Brennus.

Je vous donne rendez-vous pour la prochaine page rugby samedi prochain et cette demi-finale contre les Gallois.

Bon week-end et allez les Bleus !

Philippe Pemezec

Mots-cle: , , ,

A votre avis