Un exemple de plus du mépris de l’Etat pour les communes

En écho à la récente mobilisation des maires en colère, je vous propose de lire attentivement ce courrier du maire communiste d’Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou, qui en dit long sur le climat actuel…

Cliquez sur le lien pour lire le courrier : Maire d’Ivry

Il nous alerte sur l’abandon (une fois de plus) d’une mission de l’Etat, qui sera désormais dévolue aux collectivités territoriales, aux communes donc. Toute la partie dite « sociale » des interventions des pompiers ne sera plus assurée et c’est à nouveau aux maires que l’on demande de faire le nécessaire, de combler les trous ! Dans le contexte de désengagement financier de l’Etat que nous ne cessons de dénoncer et qui conduit inévitablement à des évolutions fiscales dans nos communes, au détriment de nos habitants, c’est un exemple de plus du mépris affiché par ce gouvernement pour nos villes.

Au delà de la forme, c’est un général qui écrit au maire pour l’informer de ce désengagement… Du jamais vu… Ces méthodes sont devenues insupportables pour les maires que nous sommes, quelles que soient nos appartenances politiques.

Philippe Pemezec

 

Mots-cle: , , , ,

A votre avis