Soutien au bijoutier de Nice

soutien bijoutier

Comme beaucoup d’entre vous, je n’en peux plus d’entendre dans tous les journaux télévisés que certaines villes de France sont devenues des zones de non droit, où même la police n’ose plus s’aventurer.
Comme beaucoup d’entre vous, je n’accepte pas que des bandes rivales s’entre-tuent en pleine rue, au risque que des innocents se prennent une balle perdue. Les règlements de compte aux fusils d’assaut ne sont plus une exception mais alimentent chaque semaine les chroniques faits divers des journaux. Et il ne s’agit pas seulement de Marseille. C’est le cas même dans des communes voisines de la nôtre : Colombes et plus près de nous encore : Clamart, où des hommes ont tiré sur un autre à la kalachnikov il y a quelques jours.
Comme beaucoup d’entre vous, je refuse que d’honnêtes commerçants travaillent la peur au ventre, se demandant si le prochain client qui entre dans leur boutique ne va pas brandir une arme devant eux.

Cette violence qui nous est rapportée chaque jour dans les médias a pris du poids ces derniers mois. Rien d’étonnant lorsque le gouvernement affiche sa volonté de trouver des alternatives aux peines de prison, de supprimer les peines plancher, de contraindre les policiers à des procédures où on se demande si les rôles entre voyous et policiers ne sont pas inversés… Et le constat fait par nos journaux se vérifie dans les statistiques de mesure de la délinquance qui sont pour les vols avec violence, les violences volontaires, les cambriolages, et j’en passe, en constante augmentation.

Face à cette montée de l’insécurité et du sentiment d’insécurité, je n’ai pas été étonné lorsque j’ai appris comme vous qu’un bijoutier, braqué pour la énième fois par des voyous agressifs et armés, avait décidé de se défendre lui-même. Un des malfaiteurs a été abattu. Il s’agissait d’une personne ayant déjà été condamnée à 14 reprises pour différents délits. Comment en est on arrivé là ? Certainement par l’absence de réaction de la justice et l’impunité après 14 délits commis. La justice par soi-même, c’est malheureusement l’absence de l’Etat, l’absence de justice et de réaction face à l’inacceptable, qui conduit à cette réaction. Dans cette affaire, l’Etat français n’est il pas coupable en premier lieu ?

Je souhaitais par ce blog apporter tout mon soutien à ce commerçant, comme je l’ai déjà fait sur facebook.
En espérant que la gauche va enfin prendre ses responsabilités et réagir. Même si j’en doute…

Mots-cle: , ,

A votre avis