Soutien à Eric Zemmour

PHO0fea6898-547f-11e4-b429-a390693048dd-805x453

Chers amis,

Suite à la décision scandaleuse de la direction d’iTélé de ne plus diffuser l’émission d’Eric Zemmour, j’ai tenu à adresser à ce dernier un courrier de soutien. Je vous invite à en trouver un copie ci-dessous.

A très vite,

Philippe Pemezec

Cher Monsieur,

Je suis atterré par la décision scandaleuse de la direction d’iTélé de ne plus diffuser l’émission au cours de laquelle vous apportiez un peu d’air frais à tous les Français partageant vos opinions, et un autre point de vue que celui véhiculé par les tenants du politiquement correct.

En vous écoutant, on se disait que finalement, l’espoir que des journalistes sortant du moule de la pensée unique puisse émerger dans cette mare médiatique parfois nauséabonde était encore perceptible.

Il faut croire que le succès de votre livre « Le Suicide français » a envoyé à la figure de certains de vos collègues leurs propres échecs et a suscité les jalousies et les récriminations les plus viles. Nombreux étaient les politiques ou les journalistes qui n’attendaient qu’une interview, qu’un article, qu’un mot de votre part pour bondir, lâcher la meute, et réclamer votre tête.

Vos convictions et les idées courageuses que vous défendez depuis de nombreuses années font de vous un homme respecté et apprécié par de nombreux français, amoureux de leur pays, inquiets de son déclin, et remplis de l’espoir que le bon sens triomphera.

J’ai été parmi les premiers à alerter mes collègues du RPR puis de l’UMP face au risque que représentaient les vagues successives d’immigration incontrôlées couplées à la glorification d’un multiculturalisme béat et donc, de la perte de notre identité. J’ai d’ailleurs quitté ma formation politique de l’époque pour rejoindre le RPF de Charles Pasqua où, au Plessis-Robinson, nous avions réalisé aux élections européennes le meilleur score de France.

Je tenais à vous adresser, au travers de ce courrier, mon soutien le plus chaleureux et sincère. Sachez que vous êtes et serez toujours le bienvenu au Plessis-Robinson.

Vous renouvelant toute mon estime et mon soutien, je vous prie de croire, cher Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Philippe PEMEZEC

A votre avis