L’avenir du quartier Ouest du Plessis-Robinson en débat

Retour sur le Conseil municipal du jeudi 27 octobre.
Une trentaine de points étaient à l’ordre du jour de notre Conseil municipal jeudi soir, parmi lesquels les projets d’urbanisme du Plessis-Robinson occupaient une place importante. Ce Conseil a aussi été l’occasion d’aborder le travail réalisé par la Communauté d’Agglomération des Hauts-de-Bièvre dont notre Ville fait partie, au travers de son rapport annuel d’activités.

C’est Benoît Blot, au titre de son poste de conseiller communautaire délégué, qui présentait ce rapport d’activités. Comme vous le savez, je ne porte pas les structures intercommunales dans mon cœur ! Je pense que l’enchevêtrement des collectivités, ce fameux « mille feuilles administratif », contribue à éloigner les Français de leurs institutions. Je sais pour en discuter parfois avec vous sur le marché que le fonctionnement de la « CAHB » – comme nous l’appelons familièrement – peut vous paraître lointain. Ce Conseil municipal était donc l’occasion de découvrir ses compétences, de savoir comment une partie de l’argent de nos impôts est utilisée et peut être aussi de rappeler que vos élus du Plessis-Robinson mettent toute leur énergie à mettre au service de vos préoccupations quotidiennes ces compétences, en premier lieu celles qui touchent au logement et au développement durable. Au cours de l’année 2010, de nombreuses réunions (5 conseils communautaires, 5 bureaux communautaires, 1 commission d’évaluation des charges transférées, 2 commissions consultatives des services publics locaux) ont permis l’adoption de 135 délibérations. Ces délibérations portaient sur :

– le soutien au développement économique du territoire de la CAHB (Antony, Bourg-la-Reine, Chatenay-Malabry, Wissous, Verrières le Buisson, Sceaux,

– l’amélioration des conditions de déplacement (réseau Paladin, amélioration de l’accessibilité du réseau aux personnes à mobilité réduite, covoiturage, soutien aux grands projets d’infrastructure…)

– la politique de l’habitat en faveur du logement social et de l’amélioration de l’habitat privé (Programme Local de l’Habitat)

– le développement durable

– le développement des équipements culturels et sportifs (c’est d’ailleurs grâce à cette compétence que notre futur pôle Culturel sera en partie financé)

– la garantie d’une solidarité financière avec les communes membres

– la gestion du personnel


Photo d’illustration

Je vous le disais en introduction, nous avons voté au cours de ce conseil la révision de notre Plan Local d’Urbanisme. Le « PLU » est le document qui permet de planifier un projet de ville en matière d’urbanisme et donc, de cadre de vie pour ses habitants. Notre PLU actuel a permis l’aboutissement de plusieurs grandes opérations d’aménagement pour créer et rénover des quartiers où il fait bon vivre, notamment ceux du Cœur de ville et de la Cités-Jardins. Il a donc permis de répondre aux jeunes ménages attirés par la qualtié de vie et le niveau des équipements publics développés au Plessis-Robinson.

Cette révision du PLU est nécessaire pour répondre à trois objectifs, présentés dans le rapport remis aux conseillers municipaux :

– l’augmentation du rythme de construction de logements (fixé par la loi du Grand Paris). Dans ce cadre, le secteur Ouest de la Ville, notamment le parc d’activité Novéos, s’impose comme au cœur du développement urbain de la Ville.

– la poursuite du développement économique de la Ville

– la poursuite de notre politique de développement durable

En transformant le parc d’activités Novéos, nous avons pour objectifs de mettre Le Plessis-Robinson au coeur du développement économique de demain en accentuant la tertiairisation de la zone, et donc en créeant un parc d’activité moderne offrant à la fois de l’habitat, du commerce et des bureaux.
Cela passe par une densification des espaces puisque nous devons nous inscrire dans les objectifs du Grand Paris, du Grenelle 2 et aussi du Sdrif (dont je vous parlerai plus bas), qui incite à reconstruire la ville sur la ville. Tout cela bien sûr en tenant compte des objectifs de développement durable que nous nous sommes toujours fixés et qui implique par exemple l’enfouissement de la ligne haute tension.

Le parc d’activité rénové et donc le Plessis-Robinson sera ainsi relié aux réseaux de transports modernes que sont l’A86 (et le demi échangeur) qui permettra de tourner Novéos vers l’aéroport d’Orly, le tramway T6 qui nous reliera à Châtillon, le futur T11 avec la Croix de Berny-Clamart et demain Issy-les-Moulineaux, qui nous mettra alors en connexion avec le réseau de transports du Grand Paris.

Lors du débat au sein du Conseil, j’étais presque étonné d’entendre une nouvelle fois l’opposition municipale adopter un positionnement allant à l’encontre de celui défendu par la gauche régionale. Si je n’admets pas le comportement sectaire de la Majorité du Conseil régional d’Ile-de-France qui a décidé de mettre en place une « critérisation » de ses subventions de manière à discriminer les communes de droite dans l’attribution d’aides financières (lire mon article à ce sujet -lien), force est de constater que Le Plessis-Robinson remplit clairement les objectifs fixés par le Schéma Directeur de la Région Ile-de-France. La Région demande 30% de logements sociaux, nous en avons 44%. La Région demande de limiter l’étalement urbain et donc de densifier l’habitat, voilà pourquoi nous continuons son développement maîtrisé au Plessis-Robinsonn et proposons un projet urbanistique pour Novéos. A l’échelle municipale, la gauche nous reproche donc de « bétonner » en construisant de l’habitat, allant à l’encontre de la politique menée par leurs amis. Tout cela confirme ce que nous constatons depuis 1989, la gauche municipale n’a d’autre objectif que l’opposition frontale et stérile, sans vision globale pour notre Ville, ce que je déplore car sur des projets d’intérêts généraux, nous pourrions largement trouver de quoi avancer ensemble.

Quoi qu’il en soit, nous continuons avec les élus de la Majorité à travailler sans relâche et avec la même passion à la mission pour laquelle vous nous avez donné votre confiance : améliorer votre cadre de vie et rendre concret le « bonheur de ville ».

Bon week-end à tous !

Philippe Pemezec

Mots-cle: , , , , , ,

A votre avis