Ma position sur le droit de vote aux étrangers

En voulant remettre au goût du jour une de leurs vieilles promesses jamais tenues, le Parti Socialiste espère réaliser un « coup médiatique ».

Pour ma part, contrairement à ce que les uns ou les autres veulent faire croire à nos concitoyens, je suis convaincu que la France est et reste un pays ouvert, qui offre aux étrangers en situation régulière de nombreux droits liés à la santé, l’enseignement, la justice…

Les socialistes font pourtant mine de s’indigner : un étranger qui paie des impôts devrait légitimement pouvoir participer à la vie de la cité dans l’isoloir. Voter parce qu’on paie ? Quel amalgame douteux ! C’est bêtement oublié le lien qui doit exister entre la Nation et le citoyen. Et comme les étrangers paient des impôts à l’Etat, cela voudrait donc dire qu’ils doivent aussi participer aux élections nationales ?

Je pense que le droit de vote est intimement lié à la citoyenneté. Que les citoyens de l’Union européenne, avec qui nous partageons une histoire et des valeurs fondamentales bénéficient de ce droit de vote est normal, d’autant plus qu’une réciprocité existe. Pour les étrangers non communautaires qui souhaiteraient participer à la vie locale, de nombreuses manières de le faire sont possibles, notamment par le biais du tissu associatif. Et si cette volonté est si profonde qu’elle doit passer par la participation aux élections, j’ai du mal à croire que celui qui la porte émet des réserves à effectuer les démarches pour obtenir la nationalité française.

Mots-cle: , ,

A votre avis