Le PS a-t-il un problème avec l’expression du pluralisme en démocratie ?

Le voilà qui s’offusque au nom de « la démocratie » du fait que le Président de la République puisse s’exprimer face aux Français jeudi soir sur France 2 et TF1.

Je m’associe donc au communiqué de l’UMP dont je vous fais part via ce post et qui juge absolument ahurissante cette posture de la part d’un parti qui a bénéficié avec ses primaires d’une couverture médiatique à sens unique à tel point que le CSA a dû rappeler à l’ordre un certain nombre de chaînes et de radios pour que les représentants de la majorité réapparaissent à l’écran et sur les ondes.

Le PS a-t-il oublié que les candidats aux primaires ont bénéficié de pas moins de 4 débats en prime time en moins de deux mois qui n’ont jamais été contradictoires et dont les thèmes étaient imposés ?

Et pourtant, pas un socialiste ne s’est indigné de l’absence totale de pluralisme dans les médias pendant ces primaires. Il faut dire que ce déséquilibre était tout à l’avantage du PS…

Pour le PS il y a deux poids deux mesures : quand les socialistes monopolisent les médias, c’est une avancée démocratique, quand Nicolas Sarkozy s’exprime devant les Français au cœur de la crise de l’euro, la démocratie serait en danger.

Le PS a-t-il si peur de la force de conviction de Nicolas Sarkozy qu’il est prêt à user des ficelles les plus grosses pour tenter de décrédibiliser son intervention devant les Français ? C’est un terrible aveu de faiblesse de la part des socialistes.

Mots-cle: , ,

A votre avis