Le Plessis-Robinson, ville dynamique

Le dynamisme de notre Ville se traduit aussi par l’évolution de sa population : d’après l’INSEE, nous sommes désormais 2000 résidents de plus (+7.7%) par rapport à 2011 au Plessis-Robinson (26 753 habitants au total), soit la plus forte progression des villes des Hauts-de-Seine.
Bien que nous sachions que ces chiffres correspondent à la réalité de 2009, nous ne pouvons que nous féliciter de cette progression : elle traduit le dynamisme de notre Ville et l’attrait qu’elle exerce sur les jeunes familles. Le taux de natalité est d’ailleurs particulièrement élevé au Plessis-Robinson !

L’augmentation de la population du Plessis-Robinson est aussi la traduction d’une contrainte du SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile-de-France): la densification. Notre Ville se situe dans un secteur de densification identifié par ce document élaboré par le conseil régional d’Ile-de-France. Cette densification répond à une préoccupation de développement durable qui limite l’étalement urbain et donc, la consommation d’énergie.

La densification, je pense qu’elle est nécessaire à partir du moment où elle se vit bien. Et cela doit se traduire par l’utilisation d’une architecture douce ainsi que l’intégration de nombreux espaces verts. Au Plessis-Robinson, un tiers de notre territoire est composé de parcs, de jardins et d’espaces verts. Tous ces éléments sont les composantes de la Ville durable que nous continuons de construire jour après jour.

Au delà de ces chiffres ou des qualités de notre Ville décrites dans un article de presse, ma première satisfaction reste, en tant que Maire, de savoir, lorsque je discute avec vous dans nos rues ou au marché, que vous vous sentez bien au Plessis-Robinson et que vous louez l’esprit de convivialité qui y régne : c’est le premier indicateur du bonheur de ville pour lequel je continuerai sans cesse à me battre.

Je vous laisse découvrir l’article du Parisien en suivant ce lien

Mots-cle: , , , ,

A votre avis