Le Plessis-Robinson adhère à « l’école de la deuxième chance »

La Ville du Plessis-Robinson va prochainement adhérer à l’association de l’école de la deuxième chance, un dispositif qui permet à des élèves qui quittent le système éducatif français d’être pris en charge pour espérer s’insérer sur le marché de l’emploi.

Le bilan positif de l’établissement ouvert à Clichy-la-Garenne , dans le Nord de notre département, avec le soutien de l’Etat et du Conseil général des Hauts-de-Seine montre que cette alternative éducative répond à un réel besoin.

150 000 jeunes quittent en effet chaque année le système éducatif sans aucun diplôme en poche. Issues d’un concept européen, les Écoles de la deuxième chance proposent à ces jeunes de 18 à 25 ans une remise à niveau, des stages en alternance en entreprise et un suivi personnalisé. Il existe à ce jour seize écoles en France réparties sur quarante-trois sites.

La première École de la deuxième chance du « 92 » a ouvert ses portes en mars 2011 à Clichy-la-Garenne et accueille cent stagiaires. Un premier bilan effectué sur l’année 2011 indique déjà des résultats positifs pour les jeunes adultes sans qualification et sans emploi du département.

Seulement, cette école touche les jeunes qui vivent dans le Nord du département. L’implantation d’un deuxième site sur le sud des Hauts-de-Seine est donc à l’étude. En tant que Vice-président à l’égalité des chances, je soutiens naturellement ce projet.

Philippe Pemezec

Mots-cle: , , ,

A votre avis