De nouvelles subventions scandaleuses votées au Conseil régional d’île-de-France

6719482773_650c8d7b2f_z

Chers amis,

Vous l’avez peut-être lu dans la presse, de nouvelles subventions scandaleuses ont été votées par la majorité de gauche au Conseil régional d’Ile-de-France, à hauteur de 4 millions d’euros, à l’occasion de la commission permanente du 17 octobre dernier.

Petit florilège des plus incroyables subventions :

  • 89 727 € pour financer « Smart Favela », une application Smartphone pour aider à l’installation de projets environnementaux dans une favela de Rio de Janeiro.
  • 22 050 € pour financer « Living Joconde », un projet visant à créer une « Joconde sous forme de bijou animé des comportements issus de la pensée de Léonard de Vinci et de la personnalité de Mona Lisa »  et « ouvrir la voie à une living joaillerie ».
  • 471 240 € pour louer de nouveaux locaux à destination des services du conseil régional (alors que la région dispose d’ores et déjà d’un patrimoine immobilier, dans les plus beaux quartiers de Paris, évalué à 200 M€ et qu’elle loue pour 30 M€ de locaux chaque année).
  • 2 000 000 € supplémentaires pour Lilie, un gigantesque projet de logiciel pour les lycées qui, de l’aveu de tous ses utilisateurs, ne fonctionne pas et a déjà englouti en vain plus de 25 M€ d’argent public.
  • 8 000 € pour « l’Ecole du Chien » une association dont l’objet affiché est « l’intégration de la race canine dans la société humaine ».
  • 5 000 € pour encourager l’immigration en France via « l’accompagnement des personnes ayant des problèmes pour communiquer en langue française souhaitant s’expatrier en France »
  • 506 568 € de subventions à Antananarivo, la capitale de Madagascar, dont 180 000 € pour financer « un lieu de détente pour la population » (soit davantage que le soutien régional à la ville de Clichy-sous-Bois – Seine-Saint-Denis –  en 2013).
  • 83 000 € pour lutter contre la toxicomanie à Jérusalem et 33 100 € pour éditer un « ouvrage dédié à la cuisine palestinienne revisitée par des chefs français ».
  • 15 000 € pour financer une association qui disserte sur « l’usage culturel » des drogues et milite pour l’installation des salles de shoot.
  • 122 400 € pour financer des bourses à 48 prisonniers poursuivant des études (2 550 € par prisonnier)
  • 4 000 € pour offrir aux détenus des prisons franciliennes une « programmation culturelle de qualité » et 15 000 € pour aider les prisonniers à se réinsérer grâce au « slam ».

Tous ces financements pourraient prêter à rire s’il ne s’agissait pas de l’argent de nos impôts, de l’argent de vos impôts, à l’heure où le gouvernement s’apprête à voter une nouvelle augmentation de la pression fiscale de 3.4 milliards d’euros.

Je suis d’autant plus sidéré par ses subventions, que la région Ile-de-France se montre incapable depuis 10 ans de remplir les missions essentielles qui sont les siennes, à commencer par la construction et l’entretien des lycées ou la gestion des transports sur notre territoire (dont chacun connait la qualité… ).

Il est temps d’en finir avec cette dérive clientéliste de la majorité PS-EELV-FG. Les élections régionales de 2015 nous en fourniront l’occasion, je sais que les franciliens sauront s’en saisir.

A très vite,

Philippe Pemezec

A votre avis