Bonne rentrée au Plessis-Robinson !

rentree

 

Une rentrée scolaire prometteuse

C’est aujourd’hui la rentrée scolaire pour près de 4500 élèves des écoles, collèges et du lycée du Plessis-Robinson. Pas moins de 3100 élèves rien que pour les écoles maternelles et primaires de notre Ville ! Ce chiffre est une nouvelle fois en augmentation par rapport à l’année dernière, preuve du dynamisme de notre ville qui accueille chaque année de nouvelles familles attirées par le cadre de vie verdoyant, les parcs et jardins… et des équipements scolaires sans cesse modernisés et agrandis.

Cet été a d’ailleurs une nouvelle fois été l’occasion de nouveaux travaux dans nos écoles. Peinture, changement des stores, travaux de toiture ou de plomberie, changement des armoires électriques…

Surtout, la ville achève en cette rentrée scolaire le renouvellement de ses équipements informatiques : un investissement conséquent pour un bond numérique qui place le Plessis-Robinson en précurseur dans le département. Câblage des salles de classe, équipement de charriots mobiles d’ordinateurs portables, achat de tablettes numériques et de liseuses… Les écoles du Plessis-Robinson entrent cette année dans l’ère numérique.

Zéro + zéro = …

photo (3)

En cette rentrée scolaire, le chiffre du mois pour le gouvernement, c’est zéro ! Zéro, comme le nombre de communes des Hauts-de-Seine, sur 36, à avoir choisi d’adopter la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013.  Les excuses sont nombreuses, particulièrement dans les municipalités socialistes, pressées par le gouvernement d’appliquer cette mesure de Vincent Peillon : « ne pas passer en force », « ne pas subir cette réforme mais en tirer le meilleur »,  « peaufiner le projet », etc. Au Plessis-Robinson, nous avons choisi de donner la parole aux parents d’élèves. En réponse à une enquête réalisée auprès d’eux, nous avons nous aussi choisi de ne pas l’appliquer dès cette année.

Un mot sur le lycée. En me rendant ce matin à la rentrée de l’école Henri-Wallon, je n’ai pu que faire le constat du contraste entre la qualité de notre équipement et la vétusté du lycée Montesquieu. Un nouveau lycée, pour lequel nous avons acheté un terrain, nous est promis depuis des années par Jean-Paul Huchon et ses amis, mais n’est toujours pas construit pour des raisons que je ne parviens toujours pas à comprendre. Et ce n’est pas le Président du Conseil Régional qui risque m’apporter une réponse puisque cela fait maintenant plus de 6 mois que ma demande de rendez-vous, plusieurs fois rééditée, reste sans réponse…

Pendant ce temps, le lycée Montesquieu continue à se dégrader…

IMG_0866

Des projets pour une ville familiale

Vous le savez, mon objectif est de faire du Plessis-Robinson une ville ou nos enfants pourront effectuer leur scolarité dans des équipements de qualité de la maternelle au lycée. Pour atteindre cet objectif, nous devons naturellement continuer à nous battre pour la construction d’un lycée digne de ce nom. Nous devons aussi veiller à maintenir le niveau d’excellence de nos écoles, dont il est de la compétence de la Ville de s’occuper.

Pour cela, les chantiers des prochaines années ne manquent pas : A l’école Joliot-Curie, vous avez peut-être découvert les structures modulables qui permettront d’effectuer les travaux d’agrandissement sans fermeture de classes. Ces travaux, qui s’étaleront jusqu’en 2015, porteront la capacité de l’école de 13 à 29 classes ! Ce sera ensuite au tour de l’école François-Peatrick, dont le concours d’architecte prévu au budget 2013 aura lieu cet hiver.

Bonne rentrée à toutes et à tous et à très vite !

Philippe Pemezec

A votre avis