Une belle amitié franco-arménienne

A l’occasion du forum des associations du Plessis-Robinson le 10 septembre dernier, nous avions eu le plaisir d’accueillir le nouveau maire d’Arapkir. Je vous l’annonçais alors sur mon blog, une délégation d’élus – dont je fais partie – allait à son tour rendre visite à nos amis arméniens. C’est chose faite puisqu’accompagné de Corinne Duguer, Maire-Adjoint en charge des associations et du jumelage et de Christel Doniguian, Conseiller municipal, nous sommes actuellement en Arménie avec pour principal objectif d’évoquer et d’organiser l’aide que nous pourrions apporter à la création d’un laboratoire d’analyses pour la ville d’Arapkir.
Cette aide n’est pas une grande première et constitue plutôt une pierre supplémentaire à l’édifice d’amitié qui lie nos deux communes.

Hier matin, après avoir rencontré le nouveau maire d’Erevan, nous sommes allés rendre visite aux écoliers de la maternelle « Plessis-Robinson » d’Arapkir. Les élèves nous avaient réservés un accueil extraordinaire avec des chants et des poèmes en arménien et en français. Nous leur avons distribué du matériel scolaire. A 12h, nous sommes allés à l inauguration d un nouveau lycée flambant neuf à Arapkir avec le Président de la République. J’ai aussi eu l’occasion d’échanger longuement avec l archevêque d’Erevan, une grande personnalité locale. Un programme chargé nous attend tout à l’heure. J’y reviendrai plus longuement demain.

Voir le diaporama de photos

En quelques lignes, voici un résumé de la coopération mise en œuvre par notre commune avec l’Arménie depuis 2005 :

  • Protocole d’amitié signé en juin 2005 entre la commune d’Arapkir et le Plessis-Robinson.

Après un voyage en janvier organisé 2005 en Arménie, un Protocole d’amitié a été signé en juin 2005 avec la commune d’Arapkir.

A cette occasion, la ville d’Arapkir a offert à la commune du Plessis-Robinson, en gage d’amitié, le buste du Général Andranik, qui a été installé et inauguré en juin 2005, dans le Jardin du souvenir du Plessis-Robinson.

 

  • Signature du jumelage entre Arapkir et le Plessis-Robinson en avril 2006

Suite au voyage en Arménie de Philippe Pemezec, maire du Plessis-Robinson, et de Corinne Duguer, maire adjoint délégué à la vie associative et au jumelage, à l’occasion des commémorations du Génocide Arménien, le jumelage entre les 2 villes est officiellement signé.

 

  • Le 21 novembre 2006, le Plessis-Robinson offre à la ville d’Arapkir deux véhicules (camion benne + déneigeuse).

 

  • Janvier 2007, inauguration de l’école « Plessis Robinson », à Arapkir.

Cette école est parrainée et subventionnée par le Plessis-Robinson (fourniture de matériel scolaire), mais également soutenue par la Fondation de France en Arménie.

 

  • le 28 avril 2007, inauguration de la Place d’Arménie, au Plessis-Robinson, en présence du Maire d’Arapkir.

 

  • Organisation d’un Comité de soutien et de solidarité pour la survie du petit Vahé, habitant de la ville d’Arapkir, atteint d’une maladie grave des voies biliaires.

Cet élan de solidarité a généré de nombreux dons, de la France entière ainsi que des Etats-Unis. Malheureusement, l’enfant est décédé avant sa prise en charge par un hôpital de Paris.
L’argent a donc été utilisé pour financer un dispensaire pour enfants à Arapkir portant le nom de Vahé.
Ce dispensaire a pu être réhabilité et nous avons pu acheter un fauteuil dentaire.
Le dispensaire a été inauguré en 2008, en présence de Philippe Pemezec.

 

  • Actions menées par la ville du Plessis-Robinson dans le cadre de l’année de l’Arménie en 2007.

Dans le cadre de l’année de l’Arménie, la ville du Plessis-Robinson a organisé de nombreuses manifestations, à savoir : films arméniens, conférences thématiques, concert Sipan Komitas en l’église Sainte Marie Magdeleine, soirée Arménienne avec des invités d’honneurs et artistes arméniens conviés pour l’événement, organisation d’un concert de jeunes artistes arméniens en tournée mondiale, etc…

 

  • Actions menées par le Comité de jumelage et la ville.

Chaque année, différents projets sont reconduits par la ville du Plessis-Robinson, tels que :

o les aides apportées à l’Ecole « Le Plessis Robinson » à Arapkir, avec notamment l’achat de meubles scolaires fabriqués sur place pour créer de l’emploi en Arménie,
o l’achat de fourniture pour une crèche d’Arapkir (couvertures, draps et matériel de puériculture),
o aides sous forme de dons pour la rénovation d’un club d’Escrime à Arapkir,
o subventions versées au club d’athlétisme « Robert Emmyan », ainsi que des envois de matériel sportif.

 

  • Convention signée entre l’UFAR (Université Française d’Arménie) et la ville du Plessis-Robinson :

La ville du Plessis-Robinson a accueilli 4 étudiants de cette Université en 2010 et 2011, durant un mois au cours duquel ces étudiants ont réalisé un stage au sein de la mairie du Plessis-Robinson.
Leur accueil a totalement été pris en charge par la ville du Plessis-Robinson (billets d’avion, accueil en résidence, argent de poche, visites culturelles, voyages, repas etc…) durant leur mois de stage en entreprise au Plessis Robinson.
Ce projet sera renouvelé chaque année.

 

La ville du Plessis-Robinson a parrainé une étudiante arménienne venue en France pour continuer ses études. Cette étudiante a été accueillie dans une famille robinsonnaise en attendant son intégration à la Maison d’Arménie à Paris.

Chaque année, la ville organise un déjeuner champêtre arménien, dont le bénéfice sert à subventionner l’ensemble des projets en direction de l’Arménie.

Un Noël Arménien est également organisé tous les ans au mois de janvier.

 

  • Le projet majeur pour l’année 2011-2012 vient d’être évoqué avec le nouveau Maire d’Arapkir, venu au Plessis-Robinson en septembre 2011, à savoir l’aide à la création d’un laboratoire d’analyses pour la ville d’Arapkir (achat de matériel médical).

Voir le diaporama de photos

 

Lire aussi : « France-Arménie : le combat continue »

Mots-cle: , ,

A votre avis