AAA : ce n’est pas la fin du monde !

Même si l’on s’y attendait, la perte du triple A (il s’agit de la note de l’agence Standard & Poor’s – ni Moody’s ni Fitch Ratings n’ont dégradé notre AAA) a été un choc pour beaucoup d’entre nous, d’autant plus que le catastrophisme ambiant entretenu par les médias et attisé par la gauche nous prédisait un réveil difficile.

Et pourtant… Un autre jour s’est levé et rien n’a changé fondamentalement.

Il reste toujours vrai que le programme de rigueur engagé par le Gouvernement est la seule solution sérieuse pour nous sortir de la crise.

Il reste toujours vrai que le programme du parti socialiste, si d’aventure il était appliqué, entrainerait la France vers des abimes insondables et une dégradation financière beaucoup plus grave.

Nous avons perdu le triple A ? Et alors ? Les Etats-Unis l’ont bien perdu l’été dernier et n’ont pas perdu de temps en pleurs et gémissements. Les Américains se sont retroussés les manches et se sont mis au travail. Tout de suite et sans état d’âme. Une bonne leçon pour ce vieux pays qui est le nôtre et qui se complait trop souvent dans la délectation morbide.

Lisez donc cette tribune de Jacques Attali découverte dans l’Express d’hier en cliquant ici
Et maintenant haut les cœurs !

Mots-cle: , ,

A votre avis